Sélection de langue

Clip vidéo

Connexion

Mon panier

 x 
Cart empty

Newsletter

Pour s'abonner à la newsletter du site, veuillez remplir le formulaire ci-dessous:

Qui suis-je?

Qui m’aurait dit un jour que je ferai de jolis nœuds ?

Fête de la nature à Ussac
Fête de la nature à Ussac
Je m’appelle Christophe, j’ai 47 ans et j’habite à Ussel en Corrèze (entre Brive La Gaillarde et Clermont Ferrand). L’océan Atlantique et la Mer Méditerranée sont à environ 4 heures de route.

Tout a commencé, il y a une quinzaine d’années lorsqu’une amie sportive m’a offert un porte-clés en cordelette noir et jaune. J’ai été étonné de cet objet, je m’en suis servi un temps puis je l'ai laissé de côté.

Il y a cinq ans, en triant quelques affaires, je retrouvais cet objet dans une boite de rangement. Intrigué, curieux, je me suis questionné sur la façon de sa fabrication. Après avoir emprunté le livre d'un copain (le classique des noeuds), je tombe sur l’objet en question avec un dessin décrivant la procédure à suivre pour le réaliser. Je m’équipe du matériel : une bille en verre, une cordelette que je trouve dans un magasin de sport près de chez moi et me voilà parti pour plusieurs tours de main ! Et oui, il m’a fallut une journée pour comprendre et faire ma première « touline » ! J’étais fier de cette prouesse d’avoir « fabriqué » un porte-clés. Il était rouge et or. J’ai inséré tout de suite mes clés de travail sur l’anneau de la « pomme » (je précise que je suis moniteur-éducateur dans un établissement qui accueille des personnes vieillissantes atteintes d’un handicap mental). Tout de suite mon porte-clés a eu du succès auprès des résidants et de mes collègues. Je me revois entrain de leur offrir mes premières fabrications. Je dois dire que j’en ai distribué pas mal dans mon entourage depuis quelques années maintenant.

Petit à petit, je me suis mis à chercher de nouveaux cordages, à explorer de nouvelles méthodes de réalisation (comment rajouter un cordon d'une autre couleur puis une troisième, merci Nico!), de la documentation.

Le tournant de mon « aventure » a été l’année 2009 où au sein de l’établissement qui m’emploi. A la demande des résidants, j’ai crée un petit atelier d’initiation pour réaliser ces porte-clés. Après cinq séances les résidants ont pu partir avec leur « pomme », heureux comme tout. Sur ma lancée, nous avons monté un petit stand au marché de Noël dans le village et nous avons vendu entre autre pas mal de porte-clés. Les résidants avaient participé à leur propre manière à leur confection. En coupant les cordelettes à la bonne longueur, en brûlant leurs extrémités, en glissant l’anneau brisé dans le nœud d’attache. Bref, cette journée fut un succès auprès des visiteurs mais aussi une étape dans ma passion de noueur car une collègue me suggéra de créer ma micro entreprise pour en fabriquer. L’idée était bonne mais le produit en lui-même n’était pas innovant, je ne faisais que reproduire ce qui existait déjà en bord de mer.

Marché de Noël à Rosiers d'Egletons
Marché de Noël à Rosiers d'Egletons

Les jours passèrent et le déclic vint un dimanche en lisant le quotidien de ma région où j’ai pu lire un reportage sur un artisan près de chez moi (je ne le connaissais pas). Il faisait de la gravure laser dans l’atelier accolé à sa maison sur toute sorte de matériaux (bois, verre, plastique, pierre, etc.). Je prends rendez-vous dès le lendemain matin pour le rencontrer et lui faire part de mon projet. Il réalisa une gravure sur un bout de bois que j’avais bricolé dans mon garage. Je fus satisfait du résultat et lui ne voyait pas d’inconvénient à graver ce genre de produit. Je le revis plusieurs fois pour mettre au point les gravures. Il me fit part de ces idées notamment avec la découpe et la gravure sur plexiglas me permettant de proposer un autre produit à mes futurs clients.

Il fallait aussi que je trouve rapidement un nom à ma petite entreprise. Et un jour en me baladant avec mon amie sur les hauteurs du plateau de Millevaches, au grand air, nous n’avons pas mis longtemps à lui trouver un nom. Des fils, des nœuds, ce qui donna : « aux fils des nœuds… nouer des liens, ma passion». La première boucle était bouclée !

Dans les jours qui suivirent, je suis parti m’inscrire et déclarer comme auto-entrepreneur à la chambre des métiers après avoir pris quelques renseignements.

En surfant sur internet, j’ai découvert l’IGKT, la branche française (International Guild Knot of Tyers). Je me suis inscrit et pris contact avec eux. Mon aventure continua lorsque je me suis rendu avec mon amie toujours (car elle me soutien dans cette démarche) à l’assemblée générale de cette association de noueurs en mars 2010 à Rochefort, ça ne faisait pas trop loin de ma Corrèze natale. A la Corderie Royale, j’ai rencontré des gens passionnés et vraiment formidables. J’ai été stupéfié des œuvres que j’ai pu admirer pendant ces deux jours fantastiques. Chapeau bas les artistes noueurs ! C’est là que je me rends compte que je suis à mes premiers balbutiements lorsque je vois ce qu’un mateloteur peut réaliser sur un bateau comme l’Hermione !

Aujourd’hui, j’ouvre mon site internet, l’aboutissement pour moi de cette passion. Ce porte-clés original peut ce décliner à l’infini en y ajoutant des tresses, des perles, des couleurs, des matières, etc. Ce site est une vitrine de ce que je peux fabriquer et me permettra de faire découvrir ma passion, et de transmettre ma passion ! Cette créativité que j’exprime à travers cet objet, le questionnement qu’il peut susciter, les réponses que je peux apporter, c’est ce qui me plait!

Voilà mes amis, mes amis noueurs, mon aventure avec la « pomme de touline ». Une merveilleuse aventure que je suis en train de vivre !

J’en souri car un jour il y a bien longtemps une voyante m’avait dit qu’elle me voyait proche de la mer… Alors vous pensez ce que vous voulez mais elle avait vu juste !